Premier contact, première discussion et nous abordions déjà le vif du sujet, la préparation de leur mariage, l’organisation, ce qui leur ferait plaisir, ce qu’ils aiment, ce qu’ils recherchent.
Dans mon approche, j’essaie de rencontrer plusieurs fois mes mariés afin que nous ayons tous la même vue et qu’il n’y ait pas de zones d’ombres dont nous n’aurions pas parlé afin d’éviter toute mauvaise surprise. Comme Axelle et Thomas ne résident pas en Belgique, nous avons utilisé les nouvelles technos et dès que c’était possible, nous nous sommes rencontrés en chair et en os.

Et ce fut un très beau mariage, beaucoup d’émotions lors de la cérémonie laïque, quand chacun d’eux a pris la parole pour expliquer à l’autre leur choix, leur attente, leur envie, un moment très fort qui prend aux tripes…

A la demande des mariés, cet article ne contient qu’un nombre réduit de photos.